• Historique de l'INSAAC

    L'INSAAC qui est le résultat de la fusion de l'Institut National des Arts (INA) et du Centre d'Animation et de Formation Culturelle (CAFAC) a donné naissance à l'Institut National Supérieur des Arts et de l'Action Culturelle (INSAAC) qui abroge...

    En Savoir + »

  • La Direction Générale

    Koffi Tiburce, à l'état civil Koffi Kouadio Jules-Tiburce, est né le 12 avril 1955, à Bouaké...

    En Savoir + »


L'Evénement !

30 ans après / Ernesto Djédjé enfin immortalisé

Une statue à l'effigie du «gnoatré national», un colloque autour de son ouvre, un album et un concert avec une fresque qui retrace la vie et l'évolution du Zyglibithy. Voici ce que propose l'INSAAC (Institut national supérieur des arts et de l'action culturelle) et son directeur général Tiburce Koffi pour commémorer la mémoire de l'artiste émérite Ernesto Djédjé.

Depuis le lundi 23 décembre et ce, jusqu'à demain vendredi 27 décembre, l'institut national supérieur des arts et de l'action culturelle rend hommage à Ernesto Djédjé, artiste musicien, promoteur du Zyglibithy, décédé il y a. 30 ans. Et cet hommage s'articule autour de plusieurs activités dont la première a été le dévoilement ce lundi de la statue géante à l'effigie de l'artiste qui trône désormais à l'entrée principale de l'école des arts..

Suivi d'un colloque qui s'est ouvert dans la foulée autour de l'ouvre et surtout de l'apport de Djédjé à la musique ivoirienne et africaine. Cet hommage qui vise «à restituer Ernesto Djédjé tel qu'il a été», selon les dires de Tiburce Koffi, directeur de l'Insaac, connaîtra son moment fort vendredi 27 décembre avec un concert construit autour d'un album de 18 déclinaisons de « Gnianhè » de l'artiste disparu. Et une fresque artistique qui lève un coin de voile sur le Zyglibythy, une danse venue du centre-ouest de la Côte d'Ivoire.

»Publié le 30 juin 2014 | Le Mandat

Les Ecoles & Centres